Devoir Citoyen

espace libre pour citoyens sénégalais et d'ailleurs

COMMUNIQUE :

Il y a 100 ans maintenant, le 2 novembre 1917, Lord Balfour, Ministre britannique des Affaires étrangères,


lire la suite.......

La révélation du site Dakaractu, sur l’affaire d’une supposée rétro-commissions de 12 milliards. (Par Mandiaye Gaye)

Le mercredi 11 octobre 2017, le site ‘’Dakaractu’’ révèle, par ce titre 


lire la suite.......

Affaire dite de rétro-commissions de 12 milliards : de quel côté la vérité se situe-t-elle ? (Par Mody Niang)

Ces derniers jours, le substantiel ‘’addiya’’ d’une épouse à son époux a fait beaucoup jaser.


lire la suite.......

A MESDAMES ET MESSIEURS LES GOUVERNEURS DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (PAR MAMADOU ABDOULAYE SOW)

Contribution pour de bonnes pratiques


lire la suite.......

La moralisation et l’assainissement, du système et de la vie politique au Sénégal, sont à présent devenus indispensables et incontournables (Par Mandiaye Gaye)

Au terme de l’observation,


lire la suite.......

Le souffle soufi et la tectonique intégriste ! (Par Serigne Fallou Dieng )

La régulation sociale des familles religieuses à la croisée des interrogations !

Certes tout le monde sait que,  L’homéostasie désigne la capacité de tout système vivant quel qu’il soit, à conserver son milieu intérieur en équilibre,  et à y revenir naturellement,

en cas de perturbation, mais force est de reconnaître que, deux facteurs de dérégulation se sont introduits dans le thermomètre  de la régulation du système des confréries ici au Sénégal, à savoir : le grand bazar politico-religieux et le délitement de l'influence des marabouts.

Donc la régulation sociale ce n'est pas une orchestration religieuse des investitures politiques ou bien de cautionner religieusement des tandems et des plans de retrouvailles politiques.

Réguler, c'est plutôt encadrer socialement, pour socialiser culturellement, et traditionnellement, ceci, en vertu d'une doctrine sociale et cultuelle. 

La régulation sociale, c'est également restaurer le récit national des épopées religieuses, revigorer la fierté nationale et renforcer le sentiment d'appartenance confrérique, qui est largement mis à mal, par l'hymne de gains pécuniaires et par l'apologie de profits matériels.

Donc, renforcer les familles religieuses, c'est de leur donner, plus de crédibilité dans le terrain des valeurs et de la politique sociale. Afin que le discours religieux ait plus d'horizon spirituel et intellectuel pour retenir l'attention collective.

Dans cette optique il n'est pas anodin de constater que la tectonique, du radicalisme et du dogmatisme idéologique, a dévasté toutes les bases de formation religieuse et tous les moyens de transmission et de la diffusion de l'héritage scientifique  et pacifiste  soufi.

L'esprit graphique de l'idéologie radicale ayant comme objet de transmission le net, les jeux vidéo, le téléchargement de documents, de fichiers et de liens hypertextes, ont pris de l'avantage sur la charte graphique de l'enseignement soufi, basé sur des textes de référence et d'héritage culturel des grands fondateurs.

La philosophie de l'espace (les grandes villes saintes) du temps  ( les dates de la célébration des événements religieux ) et de loisir ( des chants à grande ambiances et festivités religieuses) toutes ces méthodes de socialisation et de plans de vulgarisation de la relique spirituelle et anthropologique soufie, se sont vus dévaster par ces  nouveaux instruments de propagande intégriste et dogmatiste.

Sur la situation en Gambie, le cercle des soufis prie pour une transition pacifique en douceur et demande instamment, au président déchu de se rendre à l’évidence et d’accepter le décret de Dieu. 

Mais toutefois, le cercle regrette le rôle néfaste des girouettes, des droits humains et spéculateurs de la tension sociale. Ceux-là qui vendent l'illusion d'une Gambie, " terra nova ". Ce droit-d- l'hommisme, qui rejoint la tour de Babel universaliste, construite sur le socle institutionnel du traité de Rome.

Serigne Fallou Dieng 

Cercle des intellectuels soufis  

Recherche

Citation

"Nous les êtres humains nous sommes coupables de nombreuses catastrophes dans ce monde, mais nous les êtres humains nous contunions à être l'espoir, et nous allons sauver ce monde avec Dieu à la proue ! "

 

"Nous voulons que le petrole Venezuelien soit utilisé pour la paix et l'amour, pour sortir plein de personnes de la misère "

Allo Président N 253

Chanmp Oicina Commune de Simon Rodriguez et Tigre, Etat d'Anzoategui, le 23 Avril 2006.

Hugo Chavez

Copyright © Devoir Citoyen 2014 Tous Droits Reservés