Devoir Citoyen

espace libre pour citoyens sénégalais et d'ailleurs

Institution de prévoyance des retraités du Sénégal (IPRES) (Par Mandiaye Gaye)

Mais, est-ce que véritablement, l’intitulé qui dénomme IPRES


lire la suite.......

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT (Samba Sylla)

Samba SYLLA                                                                          Malika, le 27/05/2018 Quartier Alphousseynou SOW Malika SENEGAL Email :


lire la suite.......

A quoi bon démarrer une campagne référendaire quand une partie de la population est déjà aux urnes ? (Par Bathie Ngoye Thiam)

Ils sont certes militaires et paramilitaires, mais avant tout des citoyens sénégalais. Ils ont le droit de voter comme tous leurs concitoyens.


lire la suite.......

La forme de la République du Sénégal a toujours été laïque, démocratique et sociale de 1959 à nos jours (Par Mandiaye Gaye)

Cette forme de République n’a jamais gêné aucun vrai croyant dans sa pratique religieuse, ou entaché sa foi en Dieu, en quoi que ce soit.


lire la suite.......

Un crime de lèse-majesté qui se paie cash ! Par Mody Niang

Je ne m’étais pas trompé. Comme je l’avais annoncé dans ma contribution publiée par trois quotidiens de la place les 5 et 6 octobre 2016, ils me sont copieusement tombés dessus et m’ont traité de tous les noms d’oiseaux.


lire la suite.......

Le souffle soufi et la tectonique intégriste ! (Par Serigne Fallou Dieng )

La régulation sociale des familles religieuses à la croisée des interrogations !

Certes tout le monde sait que,  L’homéostasie désigne la capacité de tout système vivant quel qu’il soit, à conserver son milieu intérieur en équilibre,  et à y revenir naturellement,

en cas de perturbation, mais force est de reconnaître que, deux facteurs de dérégulation se sont introduits dans le thermomètre  de la régulation du système des confréries ici au Sénégal, à savoir : le grand bazar politico-religieux et le délitement de l'influence des marabouts.

Donc la régulation sociale ce n'est pas une orchestration religieuse des investitures politiques ou bien de cautionner religieusement des tandems et des plans de retrouvailles politiques.

Réguler, c'est plutôt encadrer socialement, pour socialiser culturellement, et traditionnellement, ceci, en vertu d'une doctrine sociale et cultuelle. 

La régulation sociale, c'est également restaurer le récit national des épopées religieuses, revigorer la fierté nationale et renforcer le sentiment d'appartenance confrérique, qui est largement mis à mal, par l'hymne de gains pécuniaires et par l'apologie de profits matériels.

Donc, renforcer les familles religieuses, c'est de leur donner, plus de crédibilité dans le terrain des valeurs et de la politique sociale. Afin que le discours religieux ait plus d'horizon spirituel et intellectuel pour retenir l'attention collective.

Dans cette optique il n'est pas anodin de constater que la tectonique, du radicalisme et du dogmatisme idéologique, a dévasté toutes les bases de formation religieuse et tous les moyens de transmission et de la diffusion de l'héritage scientifique  et pacifiste  soufi.

L'esprit graphique de l'idéologie radicale ayant comme objet de transmission le net, les jeux vidéo, le téléchargement de documents, de fichiers et de liens hypertextes, ont pris de l'avantage sur la charte graphique de l'enseignement soufi, basé sur des textes de référence et d'héritage culturel des grands fondateurs.

La philosophie de l'espace (les grandes villes saintes) du temps  ( les dates de la célébration des événements religieux ) et de loisir ( des chants à grande ambiances et festivités religieuses) toutes ces méthodes de socialisation et de plans de vulgarisation de la relique spirituelle et anthropologique soufie, se sont vus dévaster par ces  nouveaux instruments de propagande intégriste et dogmatiste.

Sur la situation en Gambie, le cercle des soufis prie pour une transition pacifique en douceur et demande instamment, au président déchu de se rendre à l’évidence et d’accepter le décret de Dieu. 

Mais toutefois, le cercle regrette le rôle néfaste des girouettes, des droits humains et spéculateurs de la tension sociale. Ceux-là qui vendent l'illusion d'une Gambie, " terra nova ". Ce droit-d- l'hommisme, qui rejoint la tour de Babel universaliste, construite sur le socle institutionnel du traité de Rome.

Serigne Fallou Dieng 

Cercle des intellectuels soufis  

Recharche Google


Citation

"Nous les êtres humains nous sommes coupables de nombreuses catastrophes dans ce monde, mais nous les êtres humains nous contunions à être l'espoir, et nous allons sauver ce monde avec Dieu à la proue ! "

 

"Nous voulons que le petrole Venezuelien soit utilisé pour la paix et l'amour, pour sortir plein de personnes de la misère "

Allo Président N 253

Chanmp Oicina Commune de Simon Rodriguez et Tigre, Etat d'Anzoategui, le 23 Avril 2006.

Hugo Chavez

Copyright © Devoir Citoyen 2014 Tous Droits Reservés