Devoir Citoyen

espace libre pour citoyens sénégalais et d'ailleurs

Le discours de Donald Trump, à l’Assemblée générale de l’ONU, nous rappelle celui d’un certain Adolf Hitler, des années 30 ! (Par Mandiaye Gaye)

C’est un discours, totalement irresponsable, du début à la fin et à tout point de vue,


lire la suite.......

Un remaniement fortement politicien, un gouvernement partisan, unijambiste et incohérent. (Par Mandiaye Gaye)

Encore de l’incohérence dans ce remaniement du nouveau gouvernement sans fin !


lire la suite.......

Transmission au Parquet d’un rapport de l’IGE mettant en cause la gestion du Maire de Dakar : une diligence inhabituelle et suspecte. (Par MODY NIANG)

Ainsi donc, avec diligence, le président-politicien a transmis au Parquet un rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE)


lire la suite.......

Statut spécial, politique et bonne gouvernance dans la cité de Bamba : Serigne Fallou Dieng flingue Touba

Serigne Fallou Dieng, petit-fils de Serigne Touba et président du Cercle des intellectuels soufis, fait fi des complexes, désintègre le conformisme bienséant hypocrite.


lire la suite.......

Le Cercle des Soufis apprécie le dénouement heureux de la crise gambienne. (Par Serigne Fallou Dieng)

Le Cercle des intellectuels soufis salue le retour de l'ordre constitutionnel et républicain en Gambie et magnifie l'efficience de la " médiation cornélienne" détachée de passion


lire la suite.......

Les nouveaux types de jeunes qui font gagner l’ Afrique. (Par THIENDELLA fALL)

La CAN se joue actuellement au Gabon. Que le meilleur gagne, la victoire finale est pour toute l'Afrique, images de qualité,

diffusion sur tout le territoire,

reportage à détendre les nerfs. Tout est au rendez-vous, unité, fair-play, démocratisation de la télé, partage et symbiose de couleurs.

Les africains, de nos joursconfrontés à d'autres priorités, ne s'intéressent plus à la compétition d'Afrique de football comme au temps. Les jeunes leaders africains sont appelés à jouer leur rôle tendant à faire comme ceux qui mettent le sport au service du développement de l'Afrique. Batailles d'idées, choc de bonnes idées innovantes. Bref, une compétition entre ceux qui n'écrivent pas des charabias. Les joueurs sont ces dignes, hommes comme femmes fermement et résolument engagés pour promouvoir la rupture et qui œuvrer pour un nouveau type de leadership.

Cette nouvelle catégorie de Jeunes Leaders africains, pragmatiques, agissant à l'américaine par défaut ! Redonne vie à ceux qui n'ont eu rien à avaler depuis longtemps. Les pauvres, les femmes comme enfants dont les souffrances subies ne se voient nulle part ailleurs sur notre planète. Ici, c’est l'eldorado de la philanthropie. Dans un tel match, point de remplaçants, tout le monde joue sa partition pour essayer de se rendre utile à sa société. Ils creusent gratuitement des forages pour offrir des milliers de m3 d'eau aux populations,  réduisant ainsi l'effort et la lourde tâche des femmes. Dans bon nombre de nos villages reculés, maintenant la recherche quotidienne d'eau potable est devenue une vielle histoire.

Ils câblent de villes en villages et renouvellent l'énergie. De l'eau à flot et du courant produit suffisamment et plus intelligemment. Ces nouvelles organisations et entreprises dirigées par des jeunes, n'ont même pas cinq années d'existence, mais elles impactent fort positivement, comme un travail de plus de cinquante tiges,réalisé en un temps record. Ces nouveaux leaders ont détrôné toutes les autres initiatives des grandes ONG présentes en Afrique depuis la nuit des temps. 

Le baromètre de performance n'étant pas la richesse extravagante qu’exposent certains sportifs de haut niveau, comme par exemple les voitures de luxes et belles femmes, mais plutôt le grand cœur qu'ils ont, pour oser entreprendre la résolution des questions liées à la pauvreté de notre continent. Ils font d’énormes sacrifices pour atteindre des objectifs simplement définis et pour améliorer les conditions de vie des populations cibles. Alors que dans le même temps certains politiciens traînent le pas, ou font même des sacrifices humains pour avoir du succès.Et ces jeunes leaders, non seulement, usent de leur temps et matière grise, mais de surcroît dépensent leurpropre argent dans des investissements d'intérêt commun.

Ils installent maintenant des panneaux solaires. Ils déclenchent dans une certaine mesure, cette nouvelle ère de nouveaux types de leaders. Ils sauvent des vies, soignent des enfants menacés de mort par des maladies qui n'existent plus en Europe ou en Amérique, comme le paludisme par exemple. Sur cette liste non-exhaustive de nos carences, l’on note jusqu'à présent, des victimes de carence de soins sanitaires, une lenteur dans le traitement des cas d'urgence, des intoxiqués par manque de sécurité alimentaire, etc. 

Dans nos banlieues, ils sucrent le café, créent des emplois et soutiennent aussi des chômeurs qui vivaientdes heures vraiment sombres. Maintenant, même étant chômeurs, un devoir s'impose à eux, à savoir ils doivent  entreprendre pour survivre, et de compter sur les politiciens au pouvoir.

Ces nouveaux jeunes leaders doivent inspirent tous les jeunes Africains et Africaines. Ils donnent du sensà leur existence et écrivent des pages sensées dans l’histoire de notre pays. Ils ne comptent plus répondre seulement aux appels à projet pour se faire financer. Ils louent même des services à des milliers de dollars pour contribuer de manière professionnelle et active à la marche de l’éconmie et du pays globalement. 

Même, s’ils animent parfois des soirées festives jusqu'à l'aube, ce qui est normal, ils font de sorte, qu’il n’y est pas de perte de temps dans leurs discussions. Il en est de même aussi, les idées sur lesquelles ils débattent portent toujours sur le progrès, l’intérêt général et les réformes structurelles.En un mot, ils pensent et réfléchissent pour l’avenir.  

Toutes les idées sont bonnes pour déclencher l'alarme dans un monde, où, la réussite se limite seulement à trouver un travail, fonder une famille, villa et voiture. Le plus important, pour nous jeunes, doit être de penser au futur.Ils travaillent sans relâche, chaque jour danvantage. Sûrement, ils savent qu'ils ne marchent pas seuls, et que Le Très Haut qui les voit les aidera.

La formation professionnelle et technique doit permettre l'inclusion de tous dans le processus de développement de l'Afrique par ses propres fils.Et pour cela, s'il vous plaît, qu’il n’y est plus de corruption et osons lui déclarer la guerre pour son éradication.

Nous ne nous tairons pas, tant que les larmes de nos femmes continueront de couler à cause de l'incertitude sur le devenir de leurs enfants.

Ensemble, écrivons de nouvelles pages plus sensées, afin de redonner l’espoir de vie aux plus jeunes. Oui, prendre le pouvoir est une chose mais bien l'exercer au profit despopulations en est une autre.

@Thiendella

Recherche

Citation

"Nous les êtres humains nous sommes coupables de nombreuses catastrophes dans ce monde, mais nous les êtres humains nous contunions à être l'espoir, et nous allons sauver ce monde avec Dieu à la proue ! "

 

"Nous voulons que le petrole Venezuelien soit utilisé pour la paix et l'amour, pour sortir plein de personnes de la misère "

Allo Président N 253

Chanmp Oicina Commune de Simon Rodriguez et Tigre, Etat d'Anzoategui, le 23 Avril 2006.

Hugo Chavez

Copyright © Devoir Citoyen 2014 Tous Droits Reservés