Devoir Citoyen

espace libre pour citoyens sénégalais et d'ailleurs

Le discours de Donald Trump, à l’Assemblée générale de l’ONU, nous rappelle celui d’un certain Adolf Hitler, des années 30 ! (Par Mandiaye Gaye)

C’est un discours, totalement irresponsable, du début à la fin et à tout point de vue,


lire la suite.......

Un remaniement fortement politicien, un gouvernement partisan, unijambiste et incohérent. (Par Mandiaye Gaye)

Encore de l’incohérence dans ce remaniement du nouveau gouvernement sans fin !


lire la suite.......

Transmission au Parquet d’un rapport de l’IGE mettant en cause la gestion du Maire de Dakar : une diligence inhabituelle et suspecte. (Par MODY NIANG)

Ainsi donc, avec diligence, le président-politicien a transmis au Parquet un rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE)


lire la suite.......

Statut spécial, politique et bonne gouvernance dans la cité de Bamba : Serigne Fallou Dieng flingue Touba

Serigne Fallou Dieng, petit-fils de Serigne Touba et président du Cercle des intellectuels soufis, fait fi des complexes, désintègre le conformisme bienséant hypocrite.


lire la suite.......

Le Cercle des Soufis apprécie le dénouement heureux de la crise gambienne. (Par Serigne Fallou Dieng)

Le Cercle des intellectuels soufis salue le retour de l'ordre constitutionnel et républicain en Gambie et magnifie l'efficience de la " médiation cornélienne" détachée de passion


lire la suite.......

Afrique, 50 ans et plus de mauvaises politiques, à telle enseigne, qu'elles seront inoubliables par ses peuples (Par Thiendella)

Mais, à quand le décollage de l’Afrique alors ?

Le Malheur de l’Afrique aujourd’hui,

c’est exactement les mauvaises politiques initiées par ses dirigeants, que nous peuples subissons malgré nous. Mais lesquelles ? Ce sont ces politiques proprement appliquées en Afrique, mais non déclarées.

 

S’il est vrai qu’il n’est plus d’actualité de palabrer aujourd’hui sur la colonisation, il faut dire que les mauvaises politiques qui s’appliquent chez nous, ne sont la faute de personne d’autre que nos politiciens et dirigeants. Certains, avaient bien l’ambition d’avoir un continent prospère et libre où il fait bon vivre. Malheureusement, nous avons hérité d’une génération de politiciens populistes, agitateurs. Des politiciens manipulateurs, qui ne font que des promesses qu’ils ne tiennent jamais. Ainsi, les politiciens, gouvernants comme opposants se suivent et se ressemblent. L'adversité politique n’étant en fin de compte que de façade et de farce, car ils sont tous prêts à s’entendre dans un deal au détriment du peuple.

Ainsi, les partis politiques se créent à la pelle pour les besoins et intérêts personnels du dirigeant principal et ses amis, en vue de participer demain, au prochain partage du gâteau et rien de plus. Généralement, ce sont de beaux parleurs devant l’éternel, mais sans aucun programme, sinon fictif et virtuel et ne servant que pour un faire valoir, parce que, irréalisable dans le concret. Bien qu’ils clament sur tous les toits, haut et fort partout de vouloir «travailler pour leur pays» et le bien être de leurs populations. Mais en vérité, tout cela n’est que du faux.

Tous ces politiciens libéraux, comme ceux occasionnels qui ne se manifestent que lors des élections, ne s’investissent que pour uniquement le pouvoir. Et très souvent, après celles-ci, certains perdants “opposants” se donnent comme tâchede s’en prendre violemment au chef de l’Etat par des critiques acerbes, en attendant de se faire inviter à la soupe. Le président, comprenant parfaitement cela, leur ouvre ainsi grandement le boulevard de la transhumance, afin d’avoir un peu de répit.

Alors les autres qui n’ont pas de place et les opposants radicaux créent de nouvelles coalitions et appellent à une nouvelle alternance politique, qui en réalité n’est en fait, rien d’autre que, hôte toi que je m’y mette. Et non, une alternative de politique crédible, comme le souhaitent les populations, de faire mieux que les autres. Ce qui exige une nouvelle opposition patriotique réellement décidée à apporter du sang neuf et à faire la politique autrement dans l’intérêt et pour satisfaire les besoins véritables des populations.

Voilà pourquoi, il est utile et très important de travailler pour la prise de conscience du plus grand nombre de la population, c’est à dire cette majorité silencieuse des citoyens, celle-là qui vote et est seule capable de changer les dirigeants, afin que dans les échéances à venir, qu’elle change tous ces politiciens véreux qui ne cessent de nous tromper.

L’Afrique a besoin de se donner une nouvelle génération de leaders aptes et patriotes. Ceux-là, qui seront les vrais porteurs du développement de notre continent. Ceux-là qui s’appuieront sur la recherchescientifique, les ressources humaines pointues, les politiques économiques, sociales et culturelles en faveurs des larges couches populaires les plus déshéritées. Tous les Africains, notamment les jeunes doivent comprendre que le développement de notre continent passera, impérativement par les voies soulignées plus haut. La jeunesse africaine en première ligne.

Comme nous le constatons tous, les trains de vie de nos Etats sont exorbitants et sont bien au-dessus de nos réelles possibilités financières, mais nos dirigeants n’en ont que faire malheureusement, puisqu’ils jouissent, sans état d’âme, des délices du pouvoir inconsidérément. De nos jours, presque tous nos partenaires au développement, comme les organisations internationales, ambassades et banques décrient nos manières de gérer les deniers publics. En effet, la gestion de nos dirigeants ne satisfait queux-mêmes, leurs familles politiques et le capital étranger. Tout l'argent et le matos sont pour eux. Ainsi, ils veulent avoir le beurre, l'argent du beurre et la bergère comme première dame. 

Trop c'est trop! Tout le monde le dit. C’est même une lapalissade. Ils ne se préoccupent vraiment plus de la pauvreté qui sévit au sein des populations démunies. Maintenant d’ailleurs, les habitants des localités les plus convoitées pour tenir les meetings de campagne électorale ne veulent plus entendre simplement des discours ou bien recevoir des tissus wax et gros billets de banques. Ils recherchent dorénavant un candidat capable de leur apporter des solutions concrètes et durables à leurs problèmes et préoccupations. Ils réclament deshommes et des femmes qui ont une parole d’honneur et de l’éthique, c'est-à-dire qui disent ce qu’ils font et font ce qu’ils disent, autrement dit qui tiennent leurs promesses.

Même avec tout le pétrole, le gaz et l'énergie du monde, les leaders politiques ne pourront jamais nous satisfaire, si toutefois ils détournent tout cela en leur faveur.

Pourquoi ne sortent-ils pas des affaires des partis politiques en crise ou ne les laissent-ils pas tomber?, Pourquoi ne conseillent-ils pas aux jeunes de leurs partis d'être moins arrogants ou voire violents et criminels?Pourquoi ne disent-ils pas la vérité aux citoyens, qui d’ailleurs savent très bien ce qui se passe dans le monde? Pourquoi les Présidentset leurs hommes ne se préoccupent pas à améliorer les conditions de vies des populations?, Quel est le degrés d’engagement des leaders d’opinion?

Pour construire durablement une chose quelle qu’elle soit, il faut commencer à partir de la base, qui est la fondation. Aucun gouvernement ne devrait admettre l’implantation des habitations sauvages, n'importe où et qu'importe la manière. C'est juste pour dire à ces270 partis politiques créés dans le but de prendre le pouvoir, que malgré qu’ils soient constitués juridiquement, et légalement reconnus, leur utilité est devenue nulle pour les citoyens. Car, ils ne servent plus qu’à eux-mêmes et non les intérêtsdes populations pour lesquelles ils prétendent défendre. Dans nos pays africains, les politiciens ont tous une seule et commune ambition, c’est à dire s'enrichir au détriment du peuple.

Malheureusement en Afrique particulièrement, les gens votent facilement sans faire attention ni savoir, pour qui, et pourquoi. Malgré la transparence tant exigée par le peuple, celle-ci ne se limite plus qu’à faciliter peut être, l'inscription sur le fichier électoral, le temps d'antenne égal à tous les candidats dans les média pendant la campagne électorale.

Les citoyens et électeurs doivent dorénavant être en mesure de stopper tous ces candidats au programme quelconque et farfelu, comme du reste, les petits dealers de quartier devenusleaders à la sauvette et véritables caïds politiciens.

#Hello2019#BakhalSunuCandidat

@Thiendella ISSF

Recherche

Citation

"Nous les êtres humains nous sommes coupables de nombreuses catastrophes dans ce monde, mais nous les êtres humains nous contunions à être l'espoir, et nous allons sauver ce monde avec Dieu à la proue ! "

 

"Nous voulons que le petrole Venezuelien soit utilisé pour la paix et l'amour, pour sortir plein de personnes de la misère "

Allo Président N 253

Chanmp Oicina Commune de Simon Rodriguez et Tigre, Etat d'Anzoategui, le 23 Avril 2006.

Hugo Chavez

Copyright © Devoir Citoyen 2014 Tous Droits Reservés