Devoir Citoyen

espace libre pour citoyens sénégalais et d'ailleurs

Institution de prévoyance des retraités du Sénégal (IPRES) (Par Mandiaye Gaye)

Mais, est-ce que véritablement, l’intitulé qui dénomme IPRES


lire la suite.......

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT (Samba Sylla)

Samba SYLLA                                                                          Malika, le 27/05/2018 Quartier Alphousseynou SOW Malika SENEGAL Email :


lire la suite.......

Tout ça pour ça, quatre longues années après ! (Par Mody NIANG)

Le Conseil constitutionnel n’a pas suivi le Président de la République dans sa « volonté » de réduire son mandat de 7 à 5 ans et de se l’appliquer. De l’avis des cinq Sages,


lire la suite.......

Jules Diop, Latif Coulibaly et Youssou Ndour, de grâce taisez-vous ! (Par Bathie Ngoye Thiam)

On raconte que le président Nixon avait nommé à un haut poste un de ses détracteurs. Ses proches lui demandant pourquoi il faisait cela,


lire la suite.......

Intéressons-nous à ces vaccins injectés aux bébés sénégalais (Par Bathie Ngoye Thiam)

Depuis le début du mois de mars 2016, un vaccin dit contre l’hépatite B est administré aux nouveau-nés sénégalais dès les premières 24 heures.


lire la suite.......

DECLARATION DE SOLIDARITE AVEC LE VENEZUELA (Par la conférence des leaders)

 Impérialistes américains, ne touchez pas au Venezuela !

Ce que les services secrets...

US manigançaient dans la clandestinité au Venezuela pour orchestrer une vaste subversion visant à renverser le Gouvernement légitime de la Révolution Bolivarienne, dirigé par le Président Maduro, est aujourd’hui érigé, par Obama, en politique officielle du Gouvernent étasunien. En effet, il ne peut plus y avoir de doute, quand Obama décrète  publiquement,  le 9 mars 2015,   « l'urgence nationale aux États-Unis » face à la « menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et notre politique extérieure qu'est le Venezuela » ! Tout le monde se souvient que pareille «  urgence nationale aux Etats Unis » était décrétée par Bush face à un supposé « risque de détention d’armes nucléaires » de l’Irak sous Saddam Hussein qui serait une  « menace pour la Sécurité nationale », afin de déclencher une guerre illégale et illégitime contre ce pays.

Le prétexte mensonger de cette grave agression contre un pays membre de l’ONU et actuellement membre non permanent de son Conseil de Sécurité, n’a été découvert qu’après que l’Irak fut détruit, et le moyen orient plongé dans l’instabilité. Cette fois-ci non plus, aucune preuve tangible contre la sécurité des Etats Unis n’a été avancée par Obama. Mais, c’est certain, l’exemple de souveraineté nationale et de solidarité latino- américaine qu’incarne le Venezuela, est perçu par Washington comme un obstacle au rétablissement de son hégémonie sur les pays et les peuples de l’Amérique Latine. En effet, ayant constaté que plus de 50 ans de menées subversives contre Cuba, et plus d’une décennie contre le Venezuela, n’ont pas suffi pour pouvoir renverser les pouvoirs anti- impérialistes de ces pays, Obama expérimente au Venezuela ce qu’il réserve demain à Cuba.

Les Etats Unis veulent user du « radicalisme » d’une opposition légale à sa solde, pour créer les conditions internes d’une « insurrection », pour justifier une intervention militaire, sous prétexte de défendre les libertés démocratiques et de sauver le peuple de prétendus «  massacres » !

Les Etats Unis, la France et la Grande Bretagne en ont usé pour détruire la Lybie et assassiné Kadhafi, et continue d’en user aujourd’hui pour détruire la Syrie, sans encore parvenir à faire tomber le pouvoir de Bachar Al Assad

Ainsi, en déclarant le Venezuela « menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et notre politique extérieure», Obama, comme Bush, est pris en flagrant délit de manipulation de l’opinion publique étasunienne et du monde entier, pour justifier une nouvelle guerre impérialiste à ses portes, avec l’objectif évident de déstabiliser les régimes progressistes de l’Amérique Latine.

La Confédération pour la Démocratie et le Socialisme (CDS) estime que dans ces conditions, dénoncer cette nouvelle menace contre le Venezuela et se mobiliser pour la stopper net, est un devoir international pour toutes les forces éprises de paix et de sécurité, et soucieuses du respect de la souveraineté des peuples dans le monde. La Confédération pour la Démocratie et le Socialisme (CDS) appelle toutes les forces patriotiques du Sénégal à se rassembler et à se mobiliser autour de la défense du peuple du Venezuela et de son Gouvernement légitime, dirigé par le Président Maduro.

                             L’agression contre le Venezuela est un crime contre l’Humanité, il nous faut résolument l’empêcher !

Dakar le 13 Mars 2015

La Conférence Nationale des Leaders

Recharche Google


Citation

"Nous les êtres humains nous sommes coupables de nombreuses catastrophes dans ce monde, mais nous les êtres humains nous contunions à être l'espoir, et nous allons sauver ce monde avec Dieu à la proue ! "

 

"Nous voulons que le petrole Venezuelien soit utilisé pour la paix et l'amour, pour sortir plein de personnes de la misère "

Allo Président N 253

Chanmp Oicina Commune de Simon Rodriguez et Tigre, Etat d'Anzoategui, le 23 Avril 2006.

Hugo Chavez

Copyright © Devoir Citoyen 2014 Tous Droits Reservés